CBD thérapeutique : ce que disent les études

Du cannabidiol thérapeutique

Les chercheurs et les scientifiques continuent de chercher les effets des cannabinoïdes sur le bien-être humain. Après le THC, le CBD est utilisé en phytothérapie pour apaiser plusieurs affections. Découvrez alors ici ce qu’est le CBD thérapeutique, selon certaines études.

Cela peut vous intéresser : Cannabidiol : quelle est la réglementation en France ?

Propriétés chimiques du CBD

Le CBD est un composé extrait du « cannabis ». Il est classé parmi la famille des phytocannabinoïdes qui, eux, sont des molécules composées de 21 atomes de carbone, 30 atomes d’hydrogène et 2 atomes d’oxygène (C21H30O2).

Le Cannabidiol est en fait un constituant majeur du cannabis, mais les plantes Radula marginata (ou herbe de la trinité) en contiennent en petite quantité.

A découvrir également : Cannabidiol à usage médical : le vrai et le faux

Le CBD thérapeutique est le produit permettant de traiter certaines maladies. Il existe sous plusieurs formes, à savoir l’huile ou la tisane de cannabis. Ce dernier est riche en CBD sous sa forme plus directe.

Le CBD et le système endocannabinoïde

L’endocannabinoïde est une molécule similaire au CBD. Elle est produite par le corps humain. Dans l’organisme, il y a donc des récepteurs spécifiques pour les endocannabinoides. Mais tous les phytocannabinoïdes peuvent aussi interagir avec ce système endocannabinoïde, après leur absorption. C’est ce système qui joue le rôle important dans le corps humain.

Les études menées montrent que le CBD agit avec le récepteur CB2 ou agoniste inverse du récepteur dans les systèmes nerveux centraux et immunitaires. Les Cannabinoïdes perturbent ainsi le fonctionnement de ces systèmes. Ils provoquent aussi une réaction psychologique indésirable.

Avantages du CBD thérapeutique

Des études scientifiques trouvent que l’usage thérapeutique du CBD est positif. Cela dit, l’utilisation du CBD dans les traitements doit être encadrée par des professionnels de santé. À présent, il est indiqué comme complément alimentaire, mais pas comme étant un médicament. Le CBD est alors indiqué pour le traitement des nausées et des vomissements.

Par ailleurs, des patients atteints de la sclérose en plaques, qui ont consommé du cannabis de manière illégale, ont subi une enquête en 1997. L’enquête confirme que la majorité des symptômes, comme les tremblements, l’angoisse, les troubles de la sensibilité, se sont améliorées.

Une autre étude démontre aussi que les Cannabinoïdes peuvent protéger les cellules nerveuses de l’effet toxique. Une action anti-inflammatoire a été constatée lors de l’usage de CBD thérapeutique.

Risques de CBD thérapeutique

Plusieurs pays ne veulent pas adopter le CBD thérapeutique. Pour cause, il est consommé de la mauvaise manière. Puisque les produits à base de CBD sont en vente dans des marchés publics, la quantité absorbée est souvent supérieure à la dose optimale. Ce qui provoque des effets négatifs sur la santé.

Puis, il est à noter que le CBD thérapeutique ne fait qu’apaiser les symptômes ou les douleurs provoqués par les maladies. Mais parfois, pour diminuer leurs douleurs, les personnes malades prennent une dose plus élevée de CBD que celle recommandée. La surconsommation de CBD provoque ensuite une augmentation des réactions sur le fonctionnement psychologique.

Enfin, la non-connaissance des types de Cannabinoïdes peut avoir des risques d’intoxications chez les êtres humains. N’utilisez alors que les produits riches en CBD contenant un faible taux de THC ou tétrahydrocannabinol (inférieure à 0,2%).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *